L’hongreur ,le châtroux - 17 janvier 2016

Aujourd’hui je veux vous parler d’un métier que j’ai connu et que j’ai vu disparaitre. C’est celui de l’hongreur, du châtroux comme on disait dans notre patois. Pratiquement toutes les exploitations d’élevage avaient à un moment ou à un autre recours aux services de l’hongreur. Il agissait sur un grand secteur.
Autrefois tous les bovins mâles destinés à l’engraissement étaient castrés pour en faire ce qu’on appelait les « châtrons », les boeufs pour le grand public. Bien sûr les mâles destinés à la reproduction échappaient à son intervention. Bon nombre d’exploitations possédaient un petit élevage de porcs. Quand les truies avaient mis-bas on l’appelait pour castrer les porcelets mâles. Ce n’était pas envisageable de garder des verrats pour l’engraissement. Je crois qu’il intervenait aussi sur les poulains si on voulait en garder pour des travaux agricoles demandant de la puissance; la castration calmait leurs ardeurs. C’était plus rare car dans les fermes on préférait conserver les femelles qui assuraient le travail dans les champs, mais aussi poulinaient; un revenu supplémentaire. Je pense qu’il savait aussi castrer chiens, chats ou ânes.
Je me souviens de cet homme jovial, à la silhouette trapue, coiffé de son éternelle casquette, arborant une imposante moustache gauloise, aux mains d’une étonnante puissance. Il faut dire qu’il castrait les bovins âgés d’environ un an à la main,sans aucun appareil, ce qui demandait beaucoup de force dans les mains et les bras. Sa façon de procéder, le bistournage, je crois, m’a toujours intrigué. Je n’ai jamais su comment il s’y prenait exactement et je n’ai jamais osé demander. Enfant, je voyais le châtroux comme un personnage mystérieux voire inquiétant Ce dont je me souviens c’est que les animaux passés entre ses mains prenaient une bonne enflure qui les faisaient souffrir quelques jours.
A partir des années 70 on a assisté à une diminution de la demande en châtrons au profit du taurillon qui l’a rapidement supplanté. En même temps le nombre de petits élevages porcins s’est fortement réduit. Dans les grandes porcheries l’exploitant a appris à castrer lui-même ses porcelets. On n’avait plus besoin du châtroux
Aujourd’hui certains éleveurs élèvent encore quelques boeufs pour produire une viande haut de gamme. Ces animaux ont été castrés à l’aide d’une pince spéciale qui facilite bien la tâche.

A bientôt

Commentaires

8 réponses à “L’hongreur ,le châtroux”   Laissez un commentaire !

  1. marief le 23 janvier 2016 à 23:11

    Oui, le hongreur en deux temps, trois mouvements coupait aussi les queues des poulains de mon grand-père, les enduisait de saindoux et ligaturait le tout , je ne sais pas trop comment à l’aide de deux baguettes de sureau et de ficelle respectant ainsi les règles de santé animale, sinon d’hygiène de l’époque.
    Et comme tu dis, après son passage ne subsistait que l’enflure, somme toute normale après une telle intervention…
    J’ai aimé élever de beaux bœufs pour les bouchers des alentours mais je crains toujours la castration même par la main du vétérinaire…

  2. badin le 27 janvier 2016 à 15:34

    encore un métier que je ne connaissais pas!!
    oui sûr que sur des bêtes d’un an!!!

  3. Isabelle le 2 février 2016 à 21:43

    Bonsoir,
    Toujours passionnantes vos histoires !
    A bientôt.

  4. aln03 le 17 février 2016 à 1:34

    J’arrive du blog de Paysan Heureux .Je suis fille , soeur, tante de paysans et j’aime beaucoup les rares blogs où vous parlez de votre métier . Bon , j’ai bifurqué vers un autre job.

    Mais j’aime bien les souvenirs , les histoires de la ferme , les histoires de « Bounhoummes » , tout ce qui peut mieux faire connaître cette vie pas toujours facile
    Le « châtroux » de chez vous c’était le « châtreux » en Bourbonnais .Il était pour moi une sorte de sorcier s’approchant de tous les animaux.
    Mon dernier article de blog parle de la tuerie du cochon.Décidément , nous leur faisons beaucoup de mal en ce moment .
    Le « Châtroux » de l’Arroux ressemble physiquement au « châtreux  » de mon coin d’origine « Au milieu des bouchures ».
    Merci pour cet article .A bientôt !

  5. sylvie le 17 février 2016 à 23:55

    bonsoir à vous 2

    ça fait un moment que je ne suis pas passer par ici , j’ai de quoi lire 🙂
    le châtroux je l’ai connu aussi chez mes parents , pour des porcs puisque mon père en avait pas mal a une époque, avec de vraies écurie de cochon en ciment , toute alignées côte à côte en double rangées et le fournier ou se préparait la tambouille et ou ça sentait si fort (je suis sur que depuis toutes ces années ça le sent encore bien que ça fasse bien 20 ans qu’il n’y à plus de cochon).
    quand le châtroux venait, on était « presque » interdit de séjour pour voir ce qui se passait dans les écuries…..est ce pour ne pas choquer nos yeux innocents de gamine de l »époque ? ou bien pour éviter  » d’éffourager  » les animaux? ( mot de patois de ma maman , cherche pas dans le dico, tu ne trouvera pas hihihi !!! mais je te laisse le soin de trouver la définition )
    bref! on entrebâillait la porte de l »écurie quand même , pour voir ce que ce monsieur pouvais bien faire et si toi tu sait pas comment il s’y prenait pour faire son travail moi je sait !!!!quand je pense comment il nettoyait son scapel …..un coup de nettoyage de lame dans son pantalon pis cé tout …..ah! c’était pas les normes d’aujourd’hui….et pis dit donc!!!! personne n’en est mort !!!!!!!!
    seul trace de son passage……beaucoup de minuscules testicules dans les caniveaux devant les écuries ……qui faisait le régal des chiens de la ferme.

    et quelques temps plus tard, il fallait  » ferré » ces même cochons …….pour éviter qu’ils ne retournent des HA et des HA de terrain quand on les mettait au pré.
    avec un fil de fer , percer a vif leurs nez , resserrer avec une tenaille…..je ne sait pas si depuis, ils ont inventer quelques chose de mieux ???? de moins barbare?
    ah ben oui je suis bête!!!! les cochons souvent sont élever en batterie maintenant !!! c’est plus doux comme traitement certainement ……

    bonne soirée à vous deux!

  6. dorigord le 18 février 2016 à 20:25

    Bonsoir Bernard, je découvre juste ce post.
    Comme je ne suis pas fille d’agri, je n’ai jamais vu de châtroux.
    Mais dans la maison de la grand-mère, j’ai retrouvé de nombreux élastiques avec les pinces pour castrer les agneaux : quelle méthode barbare!!
    On ne le fait plus maintenant depuis longtemps, nous avons 4 brebis (tondeuse sur pattes) que tu as dû voir. Les agneaux sont mangés à 1 an! et ils sont très bons.
    Je pense qu’ils la faisaient autrefois quand ils vendaient les agneaux (et pas de vaches). Les marchands devaient vouloir des agneaux castrés.
    Merci pour tous ces posts intéressants. Bises à tous deux

  7. uxeautois le 23 février 2016 à 17:12

    Lu cet article avec grand plaisir ; çà me rappelle tant de souvenirs ;
    c’était Mr Perraudin ( etang-Arroux = qui officiait ;
    Pour moi c’était pas simple car très jeune ( trop )il fallait tenir les Porcelets solidement; quand la mode est venue de ne faire que les mâles ; il y a eu du mieux ;
    au début il fallait faire les petites Femelles aussi ; ouverture du ventre coté gauche ;retirer les Trompes et refermer ( avec un grossier morceau de ficelle ) .
    Veaux à tenir fermement .les Agneaux ne se faisait plus chez nous .
    Chez mes Beaux-Parents qui possédaient des Verrats ( pour la monte )tous les ans il y avait une castration à faire ; car roulement le plus jeune grossissait en attendant son tour ; le moyen entrait en exercice ; et le vieux était castré ;ce n’était pas une mince affaire ; pas d’anasthésie ; au moins quatre hommes costauds pour arriver à l’immobiliser ( et pas mal de risque ) .
    Il fallait faire maigrir un peu avant l’intervention ; puis ensuite à l’engrais .
    C’était le bon temps finalement ; salut à tous ( et toute )

  8. marie-paule le 5 mai 2016 à 8:10

    Ah bin ça aussi ça me rappelle des souvenirs, les châtrons. Un jour je me souviens qu’on l’attendait, mais que moi je partais à la gare pour la vie parisienne, le retour à l’école, donc jamais vu faire mais entendre parler oui.

Quelque chose à dire ?





    Galerie photo

    Voici un module Flickr utilisant des photos publiques de vernois. Cliquez ici pour cr�er votre module.

Vidéos

Sondage

  • Les éléveurs de bovins

    View Results

    Loading ... Loading ...

Sites amis

Contact