Hiver - 26 février 2012

En ce moment je suis entrain de vivre un hiver inhabituel que ce soit du point de vu climatique, du point de vue travail et dans la façon d’hiverner les animaux.
La période hivernale avait plutôt bien commencé. Une fois les dernières laitonnes sevrées autour du 17 – 11 j’ai pu laisser les mères (environ 40 vaches) et les 10 de génisses de 18 et 30 mois dans les prés une bonne partie du mois de décembre. Le temps doux et humide a entretenu une légère pousse d’herbe et chaque matin je distribuais une bonne ration de paille arrosée de mélasse. Cela a suffi à les tenir en bon état. Il faut dire que des animaux qui ne produisent rien sont faciles d’entretien. Je les ai rentrées petit à petit et un peu avant Noël toutes étaient à l’étable.
Ensuite on a eu de bonnes pluies. Elle a été la bienvenue, pour remonter les sources. Il en est tombé pas mal, la rivière est même sortie de son lit et envahi les prés une fois fin décembre et une fois début janvier. Le Vernois qui n’a été qu’un ru une bonne partie de l’année a de nouveau coulé très fort.
Janvier, douceur exceptionnelle; il a même fait trop chaud, pas bon pour la nature. Le pansage étant rapidement fait, j’ai eu le temps d’aller couper du bois de chauffage. J’ai pu abattre des arbres devenus gênants dans une haie, que je me promettais de couper depuis des années. Beau temps, terrain sain, toutes les conditions étaient réunies pour faire du bon travail. L’ai laissé la végétation basse, les chênes et frênes anciens et quelques jeunes arbres. Il restera une bonne haie qui apportera ombre et abri du vent du nord. Pour terminer, j’ai profité des fortes gelées de février qui ont durci le terrain pour pousser tout le branchage au tracteur, sans faire de dégâts au sol et allumer un énorme feu qui a tout consumé.
Février, ça a été moins12°, moins 15° la nuit, et le thermomètre qui ne remonte pas au-dessus de -5° la journée, la bise du nord qui augmente la sensation de froid et le fait pénétrer partout. Cela ne m’a pas facilité la tâche, il ne faisait pas bon s’attarder dehors. Certains bâtiments étant moins peuplés, la chaleur animale n’a pas été suffisante pour empêcher la température de descendre au-dessous de zéro. Tous les jours j’ai dû vidanger les canalisations après que les animaux se soient abreuvés. Heureusement dans l’écurie ancienne les 35 vaches ont gardé une bonne douceur et les petits veaux n’ont pas eu froid. Il fallait prendre beaucoup de précautions pour faire tourner les évacuateurs à fumier, et même le tracteur. Le fuel actuel n’aime pas le froid.
il a fait si froid que toutes les eaux se sont transformées en glace, les mares ,les rigoles, le ruisseau, et même l’Arroux. Il y a longtemps que je ne l’avais vue ainsi, immobile, entièrement couverte de glace, les vaguelettes figées à la surface. Les prés ont terriblement souffert; d’un vert inhabituel pour un mois de janvier, ils ont viré au jaune, l’herbe brûlée par le gel. Les céréales ont également beaucoup souffert.
Ces temps-ci les vaches quand même à mettre-bas. Elles ne se pressent pas trop, j’en reparlerai plus tard.

Le « menhir du Chaffaud », cela fait déjà un moment que je voulais le voir de près. Il se trouve sur une ferme pas très loin de chez nous, le long de l’Arroux, en aval. Nous avons profité d’un dimanche ensoleillé et moins froid pour nous y rendre.. Cette pierre dressée depuis 4 ou 5000 ans sur fond de rivière gelée offre un spectacle un peu surréaliste . J’étais d’autant plus content de toucher ce bloc de granit,qu’il se trouve dans un pré que ma grand-mère, dont j’ai parlé, a parcouru, où elle a travaillé il y a un siècle. Elle ne m’a jamais parlé de ce menhir. Sans doute c’était sans importance pour elle.

A bientôt

Commentaires

7 réponses à “Hiver”   Laissez un commentaire !

  1. marief le 27 février 2012 à 0:35

    Beaucoup de recul sur cet hiver, somme toute innatendu mais pas inhabituel…
    Et puis, tu as eu le temps de faire du bois….en réfléchissant au bien-être futur de tes vaches….Tout un art de faire…..
    J’aime beaucoup le dernier paragraphe et surtout la dernière phrase!

  2. les bredins le 27 février 2012 à 19:49

    Bonsoir Bernard et Chantal
    Vous avez eu un hiver rude, mais bien rempli entre les betes le bois et toutes ces jolies photos.
    Vos articles sont vraiment super…. On pourrait pas en avoir un peu plus souvent… (rire)
    A très bientôt

  3. paysanheureux le 28 février 2012 à 14:50

    La photo du menhir avec la rivière gelée est sublime ! Bravo…

  4. uxeautois le 29 février 2012 à 17:41

    Quelle belle vie de Paysan heureux de son sort ( mais qui comme tout paysan qui se respecte ) se plaint un petit peu .
    Savez-vous que je vous envie beaucoup et qu’en vous lisant çà me donne la nostalgie de mes années passées .
    Car j’avais exactement le même style de vie et les mêmes préoccupations que vous ; profitez-en au maximum; car au moment de la retraite çà fou un sacré coup de mou ; même si on ne reste pas inactifs loin de là ; tout est changé et aussi bizarre que çà puisse paraitre les journées passent encore deux fois plus vite .
    En plus la carcasse suit de plus en plus difficilement ( 80 balais le 22 Mars )et des choses non désirées qui empoisonnent tout ; c’est la vie .
    Mes meilleures amitiés à vous deux ( avec l’espoir de vous lire souvent )

  5. sylvie le 2 mars 2012 à 9:43

    Bonjour au vernois

    quelles superbes photos des rivières gelées!! superbes franchement! pendant 15 jours de grand froid, le silence était absolu dans nos campagnes, un peu comme pour les temps neigeux importants ou tous les bruits sont assourdis. Tous le monde à tourner au ralenti, les humains comme les animaux…..mais bizarrement, il fallait presque double ration au ratelier pour tout le monde lol……le froid fait dépenser plus d’énergie qu’il faut compenser.
    oui, les prés sont en piteux état, moi je dit  » jaune paillasson », ils n’aurai certes pas été ainsi si la pluie était venu aussitôt après les fortes gelées pour laver tout ça! pour les cultures , peut être s’en sauveront elles? la couverture neigeuse tant attendue est tomber trop tard puisque après le gel ….
    Quand au menhir, il y avait certainement une croyance quelconque à cette époque, d’où l’évitement du sujet par ta grand mère…..en tout cas, on voit bien sur la photo que les veaux et vaches aiment à s’y gratter  » la couenne » lol.
    Pour ce qui est des haies, je n’ai jamais compris pourquoi il n’y a pas obligation pour vous (agriculteurs) d’en laisser le minimum d’ une sur chaque parcelle , renouvelée tous les 10 ans par exemple ….il n’y a pas photo!!! quand on voit des bêtes par mauvais temps ( chaud ou froid) dans les prés ou il y a une haie, elles sont toutes sous cet abris pourvu qu’il soit judicieusement placé …..sans compter pour la faune et la flore , là, je pense a mes petites abeilles qui ont bien du mal a trouver leurs premiers pollens puisque toutes les haies sont rasées à 1m du sol :(…..je pense en autre, au noisetier qui est très présent dans nos contrés)…..quand ces haies ne sont pas tout bonnement remplacer par du barbelé !!!!

    Comme disent si bien les bredins, on veux des billets plus régulièrement! ….et toc! MDR

    bonne journée à vous!

  6. uxeautois le 3 mars 2012 à 11:10

    Exact on attends des bulletins plus nombreux ( il faut au moins doubler les parutions )

  7. Bernard le 3 mars 2012 à 22:46

    Merci à tous pour vos encouragements
    Je vois ce qu’il me reste à faire

Quelque chose à dire ?





    Galerie photo

    Voici un module Flickr utilisant des photos publiques de vernois. Cliquez ici pour cr�er votre module.

Vidéos

Sondage

  • Les éléveurs de bovins

    View Results

    Loading ... Loading ...

Sites amis

Contact