Quelques nouvelles - 17 mai 2009

Nous voilà  à la mi-mai et le dernier billet est déjà loin. Je crois qu’ il est grand temps que je donne des nouvelles de la « ferme en  Bourgogne »
Cette fois le printemps est bien installé et il a été plutôt favorable pour la ferme. Un temps sec, de bonnes pluies tombées au bon moment qui ont « lavé » les dernières gelées de début mai, ont donné une herbe de qualité et en quantité suffisante. Il n’en est pas de même pour les cultures de Corfeuil dont les terrains sont plus séchants. Elles ont souffert du manque d’eau de fin d’hiver.
Mais ce n’est pas pour autant que je n’ai pas rencontré de problèmes avec les animaux.  Arrivées au pré les vaches passent d’une alimentation hivernale sèche, relativement « pauvre » à une alimentation  très énergétique. La production d’un lait riche en matière grasse augmente et les veaux ont parfois du mal à assimiler ce nouvel aliment pendant quelques jours. Une nuit froide ou une averse sur la tétée et cela se traduit parfois par des diarrhées, indigestions,ballonnements, coliques. Il faut être vigilant. Je n’y ai pas échappé cette année. J’ai du en ramener à l’étable plusieurs fois pour des soins ponctuels. J’ai du appeler le vétérinaire à plusieurs reprises. Une fois pour des coliques sur un jeune veau auquel mes soins n’avaient pas suffi, un autre a frôlé la congestion intestinale: une semaine de soins pour s’en remettre. Un autre avait météorisé (ballonné ),transit bloqué On a du planter une aiguille dans la panse pour permettre au gaz de s’échapper! Dans tous ces cas, c’est pratiquement la mort assurée pour les veaux s’ils n’ont pas les soins voulus. A chaque fois cela demande du temps et la manutention des paquets (la vache et son veau ) est parfois compliquée . Les mères renâclent pour reprendre le chemin des écuries.  Dans le pré le plus éloigné je les mets dans un petit parc et  les ramène en bétaillère.
Parfois il faut les rentrer pour des causes plus bénignes. J’ai du ramener plusieurs fois tous les 2 jours une vache et son veau. Celui-ci ne pouvait téter un trayon tellement il était gros et long. J’ai du le forcer à le prendre. Si je n’avais rien fait la vache risquait la mammite et n’aurait eu plus que 3 tétines. Aujourd’hui le veau, plus costaud, est bien content d’avoir sa ration totale de lait.
Du coup je vais encore matin et soir visiter chaque troupeau, pour surveiller la santé des veaux, mais aussi pour voir si les taureaux font bien leur travail et je note les dates de saillie pour chaque vache. J’ apporte une attention particulière à ma jeune recrue. Il semble prendre son travail  bien à coeur.
Les vêlages tardifs sont, comme souvent plus difficiles: 3 césariennes pour les 3 dernières mises-bas. Ce n’est pas encourageant pour celles qui restent à vêler; je redouble de surveillance et je n’aime pas trop quitter la ferme. Il en reste 4 et je pense que je serai tranquille de ce coté là d’ici une semaine.
Cette première quinzaine de mai a été principalement occupée par le nettoyage de printemps: nettoyer et laver à haute pression l’écurie du Murger, enlever le fumier accumulé dans les bâtiments  où les animaux ont vécu en stabulation libre et le transporter à Corfeuil . Là encore j’ai employé le chargeur articulé de la cuma, mais aussi mon vieux Massey-Ferguson 140. J’ai également nettoyé les abords des bâtiments et la cour de la ferme. Je ne suis pas mécontent du résultat.
Dernièrement, vers le 5 mai,j’ai enlevé les bêtes qui séjournaient sur les prés de fauche et les ai mis sur les pâturages qui étaient en pousse. Ils resteront là jusqu’ après la fenaison. Pour faire pousser le foin dans les prés libérés j’ai fait appel à une entreprise avec un quad pour épandre sur environ 15 ha un engrais complet ( azote,phosphore, potasse )
Vendredi j’ai appelé le vétérinaire pour une vache qui a considérablement maigri en peu de temps. Ne diagnostiquant  aucune maladie particulière le véto a eu recours à un détecteur de métaux ( poêle à frire) et l’ appareil a tout de suite réagi à un corps étranger métallique placé certainement dans la panse. On lui a fait avaler un puissant aimant, et un produit pour stimuler la digestion, administrer une protection antibiotique longue durée, et je l’ai remise au pré. On verra bien . Pour l’instant elle ne va pas plus mal.
Voilà un petit aperçu de mes dernières activités

A bientôt

Ps  Merci de ne pas oublier le sondage ci-contre

Commentaires

9 réponses à “Quelques nouvelles”   Laissez un commentaire !

  1. uxeautois le 18 mai 2009 à 19:51

    Effectivement très gros travail de printemps ; il faut dire que dans notre métier il y a toujours à faire quelque soit la saison .
    Retraité depuis longtemps mais des souvenirs vivaces plein la tête .
    Appa

  2. sylvie71 le 19 mai 2009 à 7:37

    Bonjour à tous à vernois ,

    encore un peu de patience pour avoir rééllement « un temps mort » dans le boulot. Effectivement, après la mise en herbe, surveillance est bien le mot adéquat, surtout que les changements de température sont brusque (un jour très chaud et le lendemain ça caille) mème les humains ont du mal a s’y faire alors les petits veaux qui viennent d’être lâchés ……..
    « le temps mort » pour vous va certainnement être bientot, d’ici quelques jours en attendant les foins, qui sont loin d’avoir la pénibilité d’il y a une vingtaine d’années en arrière !!! (sauf si vous faites encore de la moyenne densitée lol)

    tant que j’y pense, je vous fait passer un site que j’ai découvert récemment, c’est le blog d’un véto , vous y apprendrez peut être pleins de choses mais surtout vous allez passer un bon moment de détente en lisant le coin » anecdotes » voici le lien :

    http://www.boulesdefourrure.fr/index.php?

    vous m’en direz des nouvelles!!

    voila, pour aujourd’hui!! merci de nous faire partager votre quatidien, ça fait du bien de respirer l’odeur des vaches (quand je dis que j’aime cette odeur rassurante je n’entend que moqueries!! mais j’adore cette odeur! un retour dans l’enfance certaineemnt !!)

    bonne continuation !!

    Nous avons du passer pas très loin de chez vous ce dimanche (au vue de la carte IGN, j’ai aperçu Vernois) , car nous avons fait une rando en quad (12 quads au total) direction Uchon et que par les chemins creux communaux

  3. Latil le 19 mai 2009 à 15:06

    Bernard, ton site est trés bien écris, j y viens parfois, il ne faut pas douter,tu dois acontinuer a nous écrire des nouvelles du Vernois.
    Si parfois tu manques d idées, essaie de rassembler tes souvenirs, ecris nous des histoires sur l agriculture d autrefois.Tu as du certainement entendre parler les vieux du temps passé,de la vie a la campagne, des coutumes, des foires,´des périodes difficiles etc…
    Tu as déja commencé une ébauche avec ta rubrique sur les traditions et tu verras si tu approfondis dans cette direction, tu auras du succés, sans compter que sans l écriture, c est tout un patrmoine culturel qui disparait.
    Moi méme j ai commencé un blog il ya 6mois,et j essaye de parler des anciens
    (blogalatil.blogspot.com). Un de mes articles parle d un marchand de paille qui circulait beaucoup dans notre région avec son camion(il s appellait Bras et était aussi souvent dans le Morvan.
    Bon courage Latil

  4. nina43 le 23 mai 2009 à 8:41

    tres jolie et sa fait du bien de voir le soleil
    merci pour tes passage sur mon blog

  5. marie-paule le 24 mai 2009 à 17:19

    Merci encore pour ce récit du joli mois de mai où vous ne faites pas toujours de qu’il vous plaît.
    Curieuse comme je suis je m’en vais voir le blogalatil et ce marchand de paille.
    Bon courage et continuez à nous parler de vos travaux.

  6. Ziala le 26 mai 2009 à 17:47

    Bonjour Bernard,

    est-ce que la vache qui a avalé un corps étranger métallique, puis un aimant, va mieux ?

    PS : j’ai répondu au sondage, je suis encore citadine pour le moment.

  7. Bernard le 26 mai 2009 à 21:20

    Merci Ziala
    La vache va plutôt mieux, elle mange bien, rumine (ça c’est bon signe),et « reprend du poil de la bête » comme on dit. Je pense qu’elle devrait s’en tirer

  8. Johanne le 29 mai 2009 à 19:41

    Bonjour Bernard!
    Je vous trouve très courageux , avec tout ce boulot, vous devez être `a la fin de la journée, complètement épuisé.????

    Et comment va votre charmante femme?

    Je suis du Canada, de la province du Québec, près de chez nous, il y a la ferme expérimentale, c’est le gouvernement, qui a pris tout cela en charge, ils font des essais, ils ont de superbes vaches, et c,est toujours pour moi, un plaisir, au printemps d’aller voir les petits veau, ils sont si mignons.
    Ils ont aussi, des porcs et les porcelets sont tout propres, et jolis.
    Ils ont aussi, toutes sortes d’arbres fruitiers, de fleurs, toutes plus belles les une que les autres, au printemps c,est un vrai régal pour les yeux.
    Nous avons aussi eu le festival des Tulippes, à Ottawa, qui se situe à environ 10 minutes de chez nous, mais dans la province voisine.

    Je me posais une question, concernant, votre ferme,
    J’aimerais savoir, si vous prenez, des familles parfois, pour vous aider, à la récolte, ou au travaux sur la ferme?

    Merci, de nous faire vivre à travers vos écrits, ce que peut être la vie sur une belle ferme.

    J’espère que votre vache, qui a avalé, quelque chose de métallique, va mieux.

    A bientôt, et merci encore.

    Johanne

  9. charlotte 13 ans le 29 octobre 2009 à 19:54

    Votre blog est super très intéressant , je l’ai connu grâce a l’emission ça manque pas d’air. Bonne continuation

Quelque chose à dire ?





    Dernières photos



    Voir toutes les photos sur Flickr

Vidéos


Voir toutes les vidéos sur Dailymotion


Sondage

  • Les éléveurs de bovins

    View Results

    Loading ... Loading ...

Sites amis

Contact