Premiers vêlages 2009 - 4 février 2009

La saison des naissances arrive enfin. Je commençais à désespérer. Nous voila au 1er février et seulement 3 veaux de faits et juste de ces jours ci. Les vaches se sont retardées par rapport à l’année dernière et même les génisses ont du venir en chaleurs plus tard que d’habitude. Mais je ne suis pas seul dans ce cas. Beaucoup d’éleveurs sont confrontés à ce problème et les vétérinaires confirment cet état de fait. Par contre les élevages qui ont opté pour les vêlages précoces (novembre décembre ) en faisant saillir les vaches en stabulation ne connaissent pas cette situation. La majeure partie de leurs veaux sont nés. Je pense que la météo et la qualité de l’herbe du printemps dernier ne sont pas étrangères à ce qui arrive.
Pour les 3 premiers, tout s’est très bien passé. C’est important, surtout pour les génisses qui ont leur premier veau. Si le vêlage de celles ci se passe bien c’est bon signe pour les suivants. Je les aborde avec plus de sérénité, surtout si c’est dimanche, comme aujourd’hui; cela je le dis à l’adresse des gens qui ne sont pas dans l’élevage. Je pensais passer une journée tranquille, mais à 8 heures du matin, une génisse que je surveillais depuis plusieurs jours présente les premiers symptômes de la mise-bas,( piétinements, queue levée puis premières contractions ). Je sais que je serai bloqué toute la matinée, plus question d’aller traîner à droite ou a gauche ou même de prendre du bon temps. Il faut attendre que le travail se fasse, aider à sortir le veau, libérer une place en changeant une vache de place pour donner le veau à lécher. Ensuite il faut surveiller un moment la rencontre vache- veau. Les réactions de la mère sont inattendues; tout peut bien se dérouler, comme ce matin où la primipare très maternelle s’est mise à lécher tout de suite ( saupoudrer le veau de sel fin aide bien ). Mais j’ai vu des jeunes vaches hurler, se débattre, ruer,souffler, et même malmener le veau au moindre mouvement de celui-ci. Enfin vers onze heures je suis libéré mais pour ma matinée tranquille c’est foutu.
Dernièrement j’ai demandé à mon frère de venir avec son camion usine pour aplatir mes céréales et les mélanger à des matières premières riches en protéines pour faire un aliment prêt à distribuer aux vaches. Je trouve toujours son instrument de travail génial. On aspire la quantité désirée de céréales,orge et triticale (tout est pesé) stockés sur le grenier. Tout passe par l’aplatisseur puis et est mis en attente dans la trémie mélangeuse du camion; Puis on aspire les tourteaux, la machine malaxe le tout ; l’opération de mélange terminée, tout est vidé dans une petite benne et des big-bags que je peux entreposer aux endroits désirés, à proximité des animaux à nourrir. Il ne nous a pas fallu longtemps pour préparer 8 tonnes d’ un aliment « sur mesure ». Quel soulagement de ne plus avoir à moudre, mélanger et transporter tous les jours toute cette nourriture.
C’était temps aussi d’enlever le fumier des écuries où les animaux vivent en liberté. Depuis le début de l’hiver il s’en est accumulé une bonne quantité. J’ai nettoyé tout ça avec le mini-chargeur articulé de la cuma. Comme l’appareil n’était pas attendu dans d’autres exploitations, j’ai pu prendre mon temps, charger le fumier dans la benne et le transporter dans un pré. En tas, il va pourrir et je l’épandrai plus tard.

La tempête, un coup de vent, plutôt, est passé aussi par Vernois, Un grand pin du parc voisin a été cassé et est tombé en travers du chemin, empêchant tout passage. J’ai du prendre la tronçonneuse pour débiter l’ imposante branche et le tracteur pour déblayer le branchage et rendre la circulation possible.

Voilà des exemples de travaux de saison.

Quelle est cette curiosité ?  j’attends vos réponses dans les commentaires

Réponse dans le prochain billet avec photos à l’appui

A bientôt

Commentaires

20 réponses à “Premiers vêlages 2009”   Laissez un commentaire !

  1. olivier le 5 février 2009 à 7:19

    hello, un petit coucou des antipodes, d’où je regarde attentivement votre blog.
    C’est comme si je pouvais sentir l’odeur de « l’écurie »!
    Ici pas de vache dans les étables et pour cause c’est la fin de l’été.

    Pour ce qui est de la photo mystère je pense qu’il s’agit de pneuma… je n’en écrirai pas d’avantage pour laisser le plaisir de la découverte aux personnes qui chercheront.

    Bon courage y reste du travail, je pense bien à vous

  2. dodo le 5 février 2009 à 7:53

    Un début d’année en fanfare avec tous ces vêlages !

    Heureusement, pour le broyage des céréales (et pour beaucoup d’autres tâches) les nouveaux matériels aident bien, ce qui est nécessaire puisque le personnel est moins nombreux qu’avant.

    Pour la photo mystère, ce n’est pas simple : j’ai d’abord pensé spontanément à des betteraves oubliées dans la nature, mais ça doit être plus compliqué que cela…

    Encore bravo pour ce site très vivant, que je suis avec attention car il me rappelle bien la vie à la ferme (en Lorraine) que j’ai connue des années 60 aux années 80, avant de rejoindre Paris.

  3. mamienne le 5 février 2009 à 12:35

    BONJOUR BERNARD ! BONJOUR CHANTAL !

    Alors ça y est , c’est parti les vélages , pour nous c’est fini , la dernière née est aveugle , quoi en faire ? Le groupement avec lequel nous travaillons va essayer de la placer chez des petits vieux qui pourront s’en occuper comme il faut et la laisser à l’étable. Moi j’aimerai bien la garder pour la dresser à marcher à la corde et la garder à la maison , elle ne s’ennuerai pas avec les annesses !

    Ca me parait bien pratique ce camion usine , je ne sais pas ça existe par chez nous ce genre de chose , mais ça nous rendrais bien service aussi .

    Pour la photo mystère , je pensais à une maladie des racines d’un arbre ? ??
    sinon à part reconnaitre de l’écorce je ne vois pas …

    Nous sommes encore dans la reffection de nos clotures des trois prés que nous avons récupérés , quel boulot !!

    A bientôt et bonne chance et bon courage pour les vélages .

  4. Therese Priest le 5 février 2009 à 20:19

    Commentaire de la New Yorkaise a propos de la photo….Crois moi Bernard, ici plus de beton que de verdure…J aurais dit : Topinambourg, jamais mange du reste.
    Tes billets sentent bon la campagne, effluves de fumier, sous bois, cela me manque!
    Toujours un plasir de te lire
    Therese

  5. sylvie71 le 7 février 2009 à 8:09

    Bonjour Bernard,

    moi, je penserais assez aux nodositées qui poussent sur les racines de cyprès chauves …(bien que sur la photo elles apparaissent relativement serrées) .

    a titre indicatif, votre frère avec son camion usine , il fait cela en prestation de service???si oui, ça va interesser beaucoup de monde ds le milieu agricole!!!
    ou peut être est ce une coop qui détient pareil engin…….

    en effet, les vélages sont tardif pour vous vous dites que ça viens peut être de l’herbe au printemps, moi je dirais + volontier que ça « sent la retraite pour bientot  » (humour).

    a bientot de vous lire!

  6. nicole le 7 février 2009 à 23:44

    Bonsoir Bernard et chantal
    Avec les vêlages c’est le travail de jour comme de nuit qui commence. Bon courage à tous les 2. Pour la photo c’est peut-être des racines mais je ne sais pas de quel arbre . En tout cas c’est curieux on dirait des animaux.
    On attend la solution!!

  7. ber71 le 8 février 2009 à 11:33

    Monsieur ,
    Félicitations pour votre blog ! Fils de paysan et fier de l’être , je suis devenu instituteur dans notre belle région morvandelle , mais ne pouvant me passer de cette vie agréable de la campagne , j’ai gardé quelques terres à la retraite de mon père pour élever ,  » des limousines  » car trop de problèmes de vêlages avec les charolaises .
    Je vous remercie de faire partager votre passion à tous ceux qui ne connaissent pas le bonheur campagnard , et malgré les temps difficiles , courage !
    Merci encore pour votre initiative .
    BC

  8. AB le 9 février 2009 à 4:08

    Bonjour monsieur, bonjour madame,

    J’espère que votre saison des naissances ira bien. Je vous le souhaite.
    On aime savoir combien vous avez eu de veaux, s’il sont en bonne santé,
    s’il sont gros ou petits. Pour vous c’est de la routine, mais pour nous c’est plaisant de le lire. Pour ce qui est de votre photo, je ne sais pas. Peut-être des racines, des champignons. Faut-il tourner la photo à l’envers?…

    J’ai « épluché » les sites amis que vous « hébergez ». Je les trouve tous excellents. J’ai beaucoup aimé et appris sur ces sites et j’en suis bien content.
    Félicitations à tous et à toutes, vous faites un excellent travail.

    Ici au Canada l’hiver est long et rigoureux cette année. C’est froid et gris.
    On a hâte au printemps, au soleil et à la chaleur.

    De Québec, province de Québec, Canada.

  9. Le fan de Mesvres avec son papy le 9 février 2009 à 18:11

    Pour l’image moi je pense que c’est au bord de l’ arroux avec des racines de roseaux.(Qui peut se trouver dans un gué).
    Nous lisons régulièrement votre journal et nous trouvons tes articles très bien.
    En tant que connaisseur, c’est la vraie vie de ferme.Bonne continuation.

    Amitiés,
    Alexandre et Gérard

  10. AB le 14 février 2009 à 18:54

    Bonjour madame, bonjour monsieur,

    Aujourd’hui 14 février 2009 c’est la St-Valentin.
    On en profite pour témoigner de l’affection et de l’amour pour nos compagnes de vie. Elles le méritent bien. En général on offre des fleurs, du chocolat, ou tout autre cadeau qui leur font plaisir. (Il faut souvent deviner par contre…).

    J’en profite pour souhaiter « une bonne St-Valentin » à votre épouse Chantal.
    C’est de bon coeur.

    Également à tous ceux qui vous entourent, à toutes vos lectrices et à tous ceux et celles qui sont sur votre site amis « Bonne St-Valentin ».

    Et vous, comment célébrez-vous la St-Valentin?

    De la ville de Québec, province de Québec, Canada.

  11. Latil le 14 février 2009 à 21:09

    Moi j opterais pour les pousses des nouvelles plantes des fougéres dans la forét.
    Amicalement Latil

  12. M.B. le 16 février 2009 à 19:46

    Bonjour à tous,
    Je suppose que la photo à été prise dans le parc de Vernois et cela me fait penser à des racines de cyprès chauves, hypertrophiées par la présence d’un microbe fixateur de l’azote atmosphérique, le rhizobium……

    Est-ce la bonne réponse??? On attend la solution…….

    Bon courage, Bernard, pour les vèlages, avec l’hivers qui persiste .

  13. alix le 18 février 2009 à 16:05

    Bonjour Bernard,
    Sympa votre photo du petit veau fraîchement né, je me rends compte de la chance que nous avons d’être voisins de votre ferme pendant tout le week end prochain…. on espère vivement avoir la chance de voir un veau naître… qui sait…
    sinon pour la photo, ce ne sont pas des racines d’un arbre cela ?
    A bientôt donc,

  14. Bernard le 22 février 2009 à 15:53

    Merci AB ,au nom de toutes les lectrices du site et bien sur de mon épouse
    Chez nous la St Valentin est passée inaperçue, comme toutes les autres fêtes de l’année d’ailleurs. On n’a pas l’habitude de se faire des cadeaux, excepté pour Noel

  15. ni le 23 février 2009 à 21:50

    pauvre malheureux on va vous plaindre vous ne sorter jamais? c’est tres triste votre metier depaysan

  16. Ziala le 6 mars 2009 à 23:57

    Bonjour Bernard,

    j’ai enfin eu l’occasion d’assister à une mise-bas (plusieurs même !) mais ce n’était pas une vache, mais des brebis ! Je viens de finir mon stage « 6 mois », j’ai passé 3 mois sur une ferme dans un élevage de brebis, j’ai appris plein de choses, ça m’a beaucoup plu !
    Décidément c’est vraiment le métier que je veux faire, il me passionne vraiment. Pourtant l’hiver a été rude, il faut être dehors par tous les temps, mais ça ne m’a pas découragé pour autant. 🙂

  17. wonder le 12 mars 2009 à 20:59

    merci!! j’ai montré vos photos et j’ai lu l’article sur la naissance d’un veau à mes 3 enfants ( 7, 5 et 3 ans), ils ont bcq aimé!!!

  18. nina43 le 24 avril 2009 à 13:01

    tres jolie et tres emouvany c’est comme si on y etait

  19. alex44330 le 20 juin 2010 à 19:51

    bonjour, j’ai des quetions :
    Vous produisez pas de maïs ?
    Quelle est le meilleur alliment pour engraisser de taurillon ?
    Merci de me rendre réponse

  20. Bernard le 22 juin 2010 à 21:05

    Bonjour Alex
    Je ne produis pas de maïs et je n’engraisse pas mes animaux. J’ai l’habitude de les vendre en « maigre »
    Pour engraisser des taurillons les éleveurs de la région utilisent de l’ensilage de maïs et des tourteaux du commerce, foin et paille à volonté

Quelque chose à dire ?





    Dernières photos



    Voir toutes les photos sur Flickr

Vidéos


Voir toutes les vidéos sur Dailymotion


Sondage

  • Les éléveurs de bovins

    View Results

    Loading ... Loading ...

Sites amis

Contact